Maison de quartier du plateau, Lancy
Concours, 2013
Programme : Maison de quartier
« Fabrique »
Une maison de quartier ne possède, en soi, aucune typologie ou expression prédéfinie. Elle se fait le miroir d’un quartier et se fabrique son propre univers reconnaissable à la fois comme une institution référentielle pour le site, comme une grande maison avec le sentiment d’une domesticité appropriable par ses usagers, mais aussi comme un véritable atelier artisanal de création. Le projet hybride et mêle en nuances ces caractères multiples.

Institution
En tant que bâtiment représentatif, le projet s’articule sur une esplanade en surépaisseur, une proue en balcon sur les environs qui définit les bords protecteurs d’un parvis d’accueil. L’élancement des façades pignons affiche la présence de la maison de quartier depuis les grandes promenades tandis que les façades longitudinales, en facettes, adhèrent à la géométrie courbe du site. Les fenêtres sont autant de tableaux urbains révélant les activités internes.
+
Maison
L’organisation des niveaux redéfinit les fonctions particulières que sont le hall, le foyer, l’accueil, à l’image des pièces d’une grande maison. Le foyer intérieur devient la pièce collective principale avec la salle polyvalente disposée en enfilade pour constituer, ensemble, le Piano Nobile qui surplombe la cour.
+
Atelier
L’expression de la brique claire, des fenêtres groupées deux à deux et des grandes baies en pignon renvoie au langage des ateliers artisanaux qui fondent aussi l’identité du quartier des Marbriers.